Les plus beaux tapis du monde :


Le monde du tapis est très diversifié

et le nettoyage des tapis doit tenir compte de cette diversité. En fonction de son usage et de son origine, un tapis n'aura pas les mêmes caractéristiques qu'un autre et son lavage demandera des soins particuliers. Entre un tapis résistant, de grand passage (tapis d'accueil ou d'escalier) et un tapis de prière en soie ou une tapisserie murale, il y a peu de choses en commun.
Chaque tapis, en fonction des matières qui le composent, de son tissage et de ses dimensions nécessite un traitement adapté lors de son lavage.
Nous pratiquons le lavage traditionnel à la main pour le nettoyage des tapis coton et soie, et le nettoyage des tapis anciens. En effet les fils de coton qui composent la chaîne de certains tapis peuvent se rompre s'ils sont malmenés ou traités sans précaution lors du nettoyage. La laine, composante principale des tapis d'Orient doit être lavée délicatement et ne pas être trempée longuement pour éviter que les couleurs du tapis ne dégorgent et n'estompent les motifs.
La soie qui compose les tapis les plus précieux ne peut être lavée qu'à froid avec un très léger brossage du tapis, à la brosse douce et sans frottement excessif.
Ainsi, le lavage de chaque sorte de tapis exige des méthodes particulières et une adaptation des procédés de lavage aux caractéristiques mécaniques et chimiques des composants du tapis.

Les tapis du Pakistan sont très répandus (le Pakistan est aujourd'hui le deuxième exportateur mondial de tapis derrière l'Iran). Ces tapis sont composés de laine sur chaîne coton. Assez résistants, ils ne doivent toutefois jamais être battus. Ces tapis ne doivent pas être trempés ou lavés avec des produits trop agressifs pour la laine afin d'éviter le dégorgement des couleurs du tapis ou sa décoloration.

Les tapis Afghans, plus rares, ont connu depuis les années 80 et l'invasion de l'Afghanistan par les troupes soviétiques, une grande désorganisation de leur production. Certaines de ces productions de tapis ont été relocalisées en territoire Pakistanais, de l'autre côté de la frontière. Des tapis et Kilim de très belle facture sont réalisés dans ce pays où la tradition de fabrication de tapis est plusieurs fois séculaire. Ces tapis sont souvent dotés de motifs originaux et sont très colorés, comme les célèbres tapis turkmènes "Khal Mohammadi" reconnaissables à leur couleur rouge sang et les tapis Aqche qui mêlent un rouge plus clair avec des tons beige et brun, Ces tapis qui comportent fréquemment de 100 000 à 300 000 noeuds au m2 demandent un brossage assez énergique pour un lavage en profondeur sans pour autant que le tapis ne reste trempé en pleine eau afin d'éviter a ses belles couleurs rouges de dégorger sur les autres motifs. Le lavage de ces tapis permet d'en raviver les couleurs tout en préservant les fibres de laine, de poils de chèvre qui les composent.

Les tapis persans : Produits en Iran, au cœur de l'ancien royaume de Perse, les tapis Persans se distinguent selon leur région ou leurs villes d'origine. Abadeh, Ispahan (ou Isfahan), Ardabil, Shiraz (proche de l'ancienne Persépolis) ou Tabriz, qui abrite la Mosquée Bleue produisent ainsi des tapis de belle qualité, voir de véritables œuvres d'art prisées des collectionneurs. Certaines tribus ont également donné leur nom aux tapis qu'elles confectionnent, ainsi les nomades Bakhtiari produisent les tapis Bakhtiar dont la laine, produite en altitude produit des tapis à la fois résistants et d'une épaisseur confortable. L'Iran est aujourd'hui le premier exportateur mondial de tapis et les tapis persans sont une famille de tapis dont les exemplaires sont largement diffusés partout dans le monde. Selon leur composition et les techniques de tissage utilisées, le lavage des tapis persans diffère. Au delà des consignes habituelles (ne pas battre le tapis pour ne pas casser ses noeuds, aspirer et dépoussiérer régulièrement le tapis pour en extraire les particules abrasives qui abîment la laine du tapis...) le nettoyage des tapis persans doit être régulièrement confié à un professionnel qui saura, selon l'origine du tapis, sa fabrication et sa composition, appliquer les techniques de lavage de tapis adaptées pour conserver sa qualité et son soyeux, raviver ses couleurs et garantir ainsi l'hygiène et la beauté de votre intérieur.

Les tapis Turkmènes, produits dans les régions frontalières de l'Afghanistan, du Turkménistan et de l'Ouzbekistan sont composés d'un mélange de laine et de soie. Reconnaissables à leurs motifs göl (pieds d'éléphant) et aux larges bordures placées de part et d'autre sur le largeur du tapis uniquement, les tapis turkmènes sont des tapis précieux à traiter avec soin. Un nettoyage régulier leur assurera longévité et confort. Leur lavage doit être confié à un expert qui seul, pourra garantir un lavage efficace du tapis turkmène avec la douceur qui lui convient. Carpet Clean met un soin tout particulier à nettoyer les tapis en laine ou en soie de fabrication artisanale comme les tapis turkmènes.

Les tapis chinois, de plus en plus rares, les tapis chinois produits aujourd'hui dans les villes de Ningxan, Tianjin, Baotou et Pékin sont reconnaissables à leurs motifs inspirés des peintures florales qu'on retrouve sur les porcelaine chinoises. Lors du rasage du tapis, les contours des motifs sont creusés ce qui fait ressortir en relief les motifs du tapis.
Le lavage de ces tapis qui utilisent une laine cardée à la machine dense et très grasse comprend une aspiration forte combinée à un lavage peu détergent afin de conserver au velours du tapis son toucher lisse et doux.

Les tapis turcs, ou tapis anatoliens proviennent de la partie centrale de la turquie : l'Anatolie. Le plus anciens tapis turque connu est le tapis de l'Altaï fabriqué au IVè siècle avant notre ère. Composés de laine, de coton et de soie, le tapis turc est noué au nœud turc, encore appelé nœud de Ghiordès et ne peut comporter dans ses motifs ni hommes, ni animaux puisque le Coran l'interdit. L'autre catégorie de tapis turc est Le tapis kilim (ou Kilim), tapis tissé sans velours. Tissé avec une laine fine et résistante, le tapis kilim ou (tapis plat) est décoré de motifs géométriques. Le kilim n'ayant ni endroit ni envers, chaque face peut être mise en valeur. Le nettoyage du tapis kilim prend en compte cette particularité par un brossage recto/verso du tapis qui devra toutefois être délicatement réalisé pour ne pas risquer de feutrer la laine du tapis.

Les tapis boliviens, souvent utilisés chez nous en décoration comme tapis muraux, ces étoffes sont fabriquées pour servir au quotidien à porter les bébés, à s'asseoir ou disposer des objets sur le sol. Elles sont utilisées par les femmes de l’Altiplano du Pérou et de Bolivie. Elles peuvent être à base de laine de lama, de mouton ou d’alpaca, et sont teintées avec des couleurs naturelles. Les techniques de nettoyage de tapis susceptibles de dégrader ces couleurs (fort brossage, détergent agressif ou trempage) sont à banir et leur entretien doit être confié à un professionnel.

Carpet Clean tient compte des particularités liées à la fabrication de chaque tapis pour lui assurer aprés son nettoyage, la plus grande propreté, le plus bel aspect et une parfaite conservation.